21/09/2012

SÉQUENCE SOUVENIR

barrage gelé.jpg

C'était pendant le rude hiver 1985 ou on avait enregistré des températures de moins 18° . Le barrage était gelé sur une épaisseur de plus de 20 cm et toute activité sur la glace était interdite car il y avait en dessous , par endroit , une profondeur de 10 à 15 mètres d'eau glacée

C'était sans compter sur l'insoucience et la témérité de ces jeunes adolescents qui s'en donnaient à coeur joie au cours de joyeuses glissades malgrè les panneaux d'interdiction . Ils ont aujourd'hui la quarantaine et se reconnaîtront certainement sur cette photo

(de G à D) Frédéric BATLLE , Laurent COUPET , Pierre CARMONA , Patrice BAUZIL , et Richard MARGAIL

 

 

 

09:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

20/09/2012

UN PEU D'HISTOIRE LOCALE

blason ancien vinça.JPGLe blason de Vinça

Ancienne possession des comtes de Cerdagne , Vinça devint tout naturellement ville royale , de part la grande histoire , jusqu'en 1358 , date ou elle releva de seigneurs particuliers , en 1586 elle réintégra le domaine royal jusqu'à la révolution . Ses origines royales expliquent que , depuis 1350 au moins , année où le consulat se procura un sceau , elle avait arboré , pour ses armes , les "pals" d'Aragon qu'elle échangera , après 1680 , contre les fleurs de lys françaises

On ne sait pas à quelle époque Vinça mérita le titre de "fidèle" qui apparaît dans les actes consulaires , la qualifiant au XVIIIème siècle . Fidèle Vinça le fut particulièrement envers Jacques II le dernier roi de Majorque , détrôné par le roi Pierre IV d'Aragon , ce qui lui valut en 1347 un siège et une mise à sac . Mais là n'est certainement pas l'origine de son titre de fidèle . Le roi Martin d'Aragon en 1407 avait autorisé les habitants de Vinça à faire de leur ville une rue de Villefranche ou de Perpignan c'est à dire à se considérer comme partie intégrante de l'une de ces deux villes avec tous les privilèges qui leur étaient accordées . Depuis 1475 Perpignan ayant le titre de fidélissime ceci se reporta sans doute sur Vinça . La devise "ARA I SEMPRE" (maintenant et toujours) qui figure en bas du blason a certainement été empruntée au XIXème à la girouette de la maison Sabaté qui se trouve sur la place Bernard Alart (cette maison en encorbeillement est aujourd'hui la propriété de Barbara et Guillaume McCloughan)

Entre 1358 et 1586 la seigneurie de Vinça appartint d'abord aux filles du roi d'Aragon , les infantes Constance , reine de Sicile , et Jeanne femme du comte d'Empuries , ensuite aux comtes d'Empuries et enfin de part un mariage aux vicomtes de Rocaberti et à leurs héritiers

(sources "guide touristique du Conlent de l'Abbé Albert Cazes)

Ce blason qui figurait sur les documents officiels de la commune depuis des décénies a été remplacé en 2004 par un autre blason conçu et réalisé par le graphiste Antoine Rizzo à la demande de la municipalité de l'époque

blason nouveau vinça.jpg

le nouveau blason qui apparaît sur les documents  ainsi que sur les véhicules et le matériel communal depuis 2004

 

 

 

15:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

18/09/2012

UN PEU D'HISTOIRE LOCALE

Le nom des rues de Vinça

la place Louis BACO

louis baco en français.JPGlouis baco en catalan.JPG

 

 

 

 

 

 

Avant 1946 cette place s'appelait "la place cochonne" mais que les esprits chagrins se rassurent elle portait ce nom (certains vieux vinçanais l'appellent encore par ce nom) non pas parce qu'il s'y passait des choses pas très catholiques le soir venu , mais tout simplement parce qu'aux siècles précédents , à l'époque ou Vinça était le siège de nombreuses foires annuelles , et que l'on venait de tout le département pour y vendre chevaux , vaches , moutons et cochons , les différentes places du village étaient toutes remplies d'animaux domestiques , la place Louis Baco accueillait la race porcine , les chevaux et les vaches étant à la promenade et les ovins à la place du Puig .

 

place cochonne.JPG

aujourd'hui cette place a été transformée en parcking depuis 1992

en 1946 au lendemain de la deuxième guerre mondiale cette place fut baptisée "place Louis BACO"

Qui était Louis BACO

portrait louis baco.jpgLouis BACO était né le 20 juillet 1900 à Vinça au "carrer de l'estudi" , fils de Marc BACO et de Marie LLOSTE . En 1936 il épouse Henriette FIGUERAS , il entre à la SNCF et réside à Albignac dans le Lot . Ils auront une fille Paulette  . Comme de nombreux cheminots Louis entre dans la résistance , il est arrêté par la Gestapo et accusé d'avoir facilité la fuite d'officiers alliés ainsi que de personnalités française et étrangères en Espagne , par le tunnel de Port Bou ou par la frontière espagnole . Il a été fusillé le 2 février 1944 par les allemands à Lyon à la prison de Montluc lieu d'internement de Jean Moulin . Une heure à peine avant d'être attaché au poteau d'exécution et d'être fusillé , Louis a écrit sur un simple papier une lettre destinée à sa famille . Son contenu est particulièrement émouvant , riche et pathétique . Elle a été conservée et dactylographiée par la famille qui l'a confiée à Jacques MARTIMORT  historien qui en fait mention dans un de ses quatre thomes consacrés à cette période de la deuxième guerre mondiale dont le troisième est intitulé "de la résistance française à la résistance catalane et vinçanaise"

Voici cette lettre

 

lettre louis baco.jpg

 

 

22:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)